Canicule : Ils organisent une "raclette party" et meurent dans d'atroces souffrances

L'heure était à la détente pour ces étudiants de l'université de Blois. Suite à l'invitation de l'un d'entre eux, ils s'étaient retrouvés à 10 dans un appartement de 25m2 pour une "raclette party".

Pourtant ce qui devait s'apparenter à la fin joyeuse d'une année d'étude a vite tourné au cauchemar lorsque l'appareil à raclette a été allumé. Parmi les 10 amis présents, 5 sont morts de déshydratation bien avant l'arrivée des secours. Les 5 autres actuellement soignés dans un état grave seront admis à l'hôpital psychiatrique de Tours dès que leur santé le permettra. Selon les psychiatres que nous avons interrogés, "il faut avoir un sérieux pète au casque pour faire une raclette par cette chaleur".

De leur côté, les urgentistes ont décrit une véritable scène d'horreur en découvrant les corps encore chauds au milieu d'une marre de transpiration. "Ils avaient prévu assez de fromage pour nourrir un régiment" nous a confié l'un d'eux, "les patates étaient à peine entamées et un des survivants mâchait encore difficilement un bout de viande de grison lorsque nous avons enfoncé la porte".

Alors que le thermomètre avoisine les 40° partout en France et que le plan Vigipirate a été étendu à toutes les maisons de retraites, nous rappelons à nos lecteurs que la chaleur tue.

Publié le mercredi 01 juillet 2015 par la rédaction.

Vos commentaires avisés

Déposez votre commentaire

Y'a pire ! D'autres infos faits divers

Publié le mardi 11 mars 2014
Il "ose comme Zlatan" et perd tout N'est pas Zlatan Ibrahimovic qui veut. Un fan du PSG l'a appris à ses dépends en tentant d'appliquer à sa vie l'idée de la nouvelle campagne de pub lancée par Nike. En moins de 24 heures, il a tout perdu. (Photo: Football.ua)
Publié le jeudi 05 février 2015
Ils parlent dans une salle d'attente et provoquent un mouvement de panique Hier en fin d'après-midi, une petite commune du Nord de la France, en apparence tranquille, a cédé à la panique suite à un évènement troublant survenu dans la salle d'attente d'un des 3 médecins du village.
Publié le lundi 24 février 2014
Une pétition demande la peine de mort pour les bourreaux d'animaux Les maltraitances d'animaux continuent. Après Oscar, le petit chat qui avait ému le web, c'est au tour d'une chèvre naine de se faire maltraitée. Des actes cruels qui se répètent et qui amènent certaines personnes à proposer une solution radicale.